Lancer la recherche
Découvrez Villefranche

AccueilActualitésSujets archivésLe Porche de la Collégiale retrouve tout son lustre

Le Porche de la Collégiale retrouve tout son lustre

Publié le 6 octobre 2011
Dans sa volonté de mettre en valeur la bastide et la Place Notre-Dame, l’une des plus belles places du Sud-Ouest, la Commune de Villefranche a récemment procédé à la restauration du porche de la Collégiale, exceptionnel témoignage de l’architecture gothique flamboyante des années 1460 et classe au titre des Monuments historiques en 1892.

Cette ambitieuse opération, l’une des plus importantes menée dans le Département en matière de restauration du patrimoine, révèle aujourd’hui le porche tel qu’aucune personne vivante ne l’a jamais vu.

Plus que la suppression de la crasse accumulée au fil des siècles, la restauration du porche met aujourd’hui en valeur les nombreux éléments sculptés qui ornent l’édifice. Elle dévoile aussi plusieurs découvertes ou redécouvertes, tels que des vestiges de polychromie, et même des graffitis, des dessins et des écritures datés de 1531.

Les techniques les plus pointues pour redonner tout son lustre au porche de la Collégiale,

La restauration du porche de la Collégiale a été réalisée par :
- Etablissements Rodrigues Bizeul pour le lot échafaudage, maçonnerie, pierres de taille
- Christophe Eschlimann pour le nettoyage et la restauration de pierres

les travaux ont consisté à nettoyer, revitaliser et consolider les murs et la voûte du porche afin de préserver un ouvrage qui a été fragilisé par les outrages du temps. Infiltrations d’eau, chocs thermiques, pollution des XIXe et XXe siècles, ajout de matériaux disparates lors de travaux antérieurs (plâtre, brique, ciment, éléments métalliques oxydés) avaient en effet largement contribué à altérer en surface et/ou en profondeur l’état de la pierre de Marin, dont est fait l’édifice.

Pour cela il a été fait appel à des technologies de pointe qui ont permis de traiter chaque élément au cas par cas. Certains éléments architecturaux, extrêmement fragiles, ont nécessité par exemple l’utilisation de techniques au laser. D’autres, très abîmés, ont été partiellement ou en totalité remplacés par de la pierre neuve.

Financement de l’opération

Le coût de cette opération est de l’ordre de 274 796 € HT.
- Elle bénéficie de financements de :
- l’Etat (Direction Régional des Affaires Culturelles) : 98 000 €
- Commune de Villefranche : 74 766 €
- Conseil Général de l’Aveyron : 65 280 €
- Région Midi-Pyrénées : 36 750 €

Fermer cette fenêtre
  • Ajouter à Facebook
  • Ajouter à Twitter
  • Ajouter à Netvibes
 
Envoyer cette page à un ami Imprimer cette page